Accueil sur rendez-vous pour toute personne justifiant d’une recherche du mardi au vendredi de 10h à 17h.

Vue normale Vue MARC vue ISBD

Quand passe le train / un film de Jérémie Reichenbach

Type : Images animées (DVD) Genre : Film documentaireAuteur: Réalisateur de film, REICHENBACH, JérémieEditeur : s.l. : Quilombo (prod.)Description matérielle : 1 DVD (42 mn) : coul.Résumé : « À manger ! À manger ! ». À La Patrona, dans l'État de Veracruz au Mexique, Bernarda et ses compagnes se précipitent dès qu'elles entendent les premiers sifflets du train, encore lointain. Leur geste de solidarité tendre des sacs de nourriture aux migrants qui rejoignent clandestinement la frontière américaine par voie ferroviaire est ici filmé dans toute sa dimension d'accélération haletante, de défi aux lois de la vitesse et de la gravité. En contrepoint, une savoureuse séquence qui montre Bernarda tenant scrupuleusement les comptes de son épicerie, donne toute la mesure politique de cette action envers des étrangers inconnus, qui n'auront jamais loisir de la remercier quoiqu'une autre séquence, téléphonique, semble suggérer d'étonnants prolongements de ces dons. Dans sa construction, le film revient en boucle au présent du geste, évitant ainsi l'écueil de la leçon d'humanisme : à voir la course des brouettes pleines de vivres et le jeté de bouteilles attrapées à la volée, l'instant furtif de la distribution relève de la poussée d'adrénaline pure, de l'excitation digne du meilleur cinéma d'action. (Charlotte Garson)Sujet - Nom commun:frontière | Femmes | action de solidarité | solidarité | mexicain -- population | immigré clandestin Sujet - Nom géographique:Mexique -- pays d'origine | Etats-Unis -- pays d'accueil Dewey : 342.440 82Plan de classement : :3 Face à l’État | 3A Politiques d’immigration
Type de document Site actuel Cote Statut Date de retour prévue Réservations
Consultable sur place Consultable sur place Fonds audiovisuel 3A 342.440 82 REI (Parcourir l'étagère) Exclu du prêt
Réservations : 0

« À manger ! À manger ! ». À La Patrona, dans l'État de Veracruz au Mexique, Bernarda et ses compagnes se précipitent dès qu'elles entendent les premiers sifflets du train, encore lointain. Leur geste de solidarité tendre des sacs de nourriture aux migrants qui rejoignent clandestinement la frontière américaine par voie ferroviaire est ici filmé dans toute sa dimension d'accélération haletante, de défi aux lois de la vitesse et de la gravité. En contrepoint, une savoureuse séquence qui montre Bernarda tenant scrupuleusement les comptes de son épicerie, donne toute la mesure politique de cette action envers des étrangers inconnus, qui n'auront jamais loisir de la remercier
quoiqu'une autre séquence, téléphonique, semble suggérer d'étonnants prolongements de ces dons. Dans sa construction, le film revient en boucle au présent du geste, évitant ainsi l'écueil de la leçon d'humanisme : à voir la course des brouettes pleines de vivres et le jeté de bouteilles attrapées à la volée, l'instant furtif de la distribution relève de la poussée d'adrénaline pure, de l'excitation digne du meilleur cinéma d'action. (Charlotte Garson)

Centre de ressources Abdelmalek Sayad - Établissement public du Palais de la Porte Dorée - Musée national de l'histoire de l'immigration
293 avenue Daumesnil 75012 Paris - Tél : 01 53 59 15 92 - mediatheque.sayad[at]palais-portedoree.fr