Accueil sur rendez-vous pour toute personne justifiant d’une recherche du mardi au vendredi de 10h à 17h.

Vue normale Vue MARC vue ISBD

Antilles : espoirs et déchirements de l'âme créole

Type : FasciculeGenre : Editeur : s.l. : , 1989Niveau de l'ensemble : AutrementDescription matérielle : 229 p.Résumé : Résumé : Poussières d'îles volcaniques perdues entre une mer et un océan, situées à 7500 kilomètres de leur " Mère-patrie ", la Martinique, la Guadeloupe et ses dépendances demeurent presque exclusivement tournées vers la France, au point de méconnaître leurs voisines des Petites Antilles et de rester comme étrangères au vaste archipel auquel elles appartiennent. Différentes des autres îles, elles le sont par les hasards de l'Histoire, ceux d'une colonisation " à la française " qui a conduit à l'assimilation et au métissage, mais aussi au déchirement de l'âme créole. Société duale, composite, souffrant de l'exil de ses enfants vers l'Europe, la société antillaise est souvent condamnée, et condamne les autres, à avoir d'elle- même une image éparpillée. A son propos, il est souvent question de crise, d'impasse, de vide politique. A tel point que certains souhaiteraient voir leur île prendre le large. Recherche d'une raison d'être ? Fuite ? Lucidité ? Avec entre autres, des textes de Louis Doucet, Alain Brossat, Yves Hardy, Alain Rollat, Michel Foucher, Michel Giraud, Maryse Condé, Simone Schwartz-Bart, Simone Henry-Valmore, et trois poèmes inédits d'Aimé Césaire.Note : in Autrement, octobre 1989, n° hors-série, n° 41, 229 p.Sujet - Nom géographique:Antilles -- pays d'origine Dewey : 305.896 9729Plan de classement : :7 Vivre en France | 7A Populations et groupes sociaux | 7A1 Populations par origine
Type de document Site actuel Cote Statut Date de retour prévue Réservations
Consultable sur place Consultable sur place Fonds général 7A1 305.896 9729 ANT (Parcourir l'étagère) Exclu du prêt
Réservations : 0

in Autrement, octobre 1989, n° hors-série, n° 41, 229 p.

Résumé Poussières d'îles volcaniques perdues entre une mer et un océan, situées à 7500 kilomètres de leur " Mère-patrie ", la Martinique, la Guadeloupe et ses dépendances demeurent presque exclusivement tournées vers la France, au point de méconnaître leurs voisines des Petites Antilles et de rester comme étrangères au vaste archipel auquel elles appartiennent. Différentes des autres îles, elles le sont par les hasards de l'Histoire, ceux d'une colonisation " à la française " qui a conduit à l'assimilation et au métissage, mais aussi au déchirement de l'âme créole. Société duale, composite, souffrant de l'exil de ses enfants vers l'Europe, la société antillaise est souvent condamnée, et condamne les autres, à avoir d'elle- même une image éparpillée. A son propos, il est souvent question de crise, d'impasse, de vide politique. A tel point que certains souhaiteraient voir leur île prendre le large. Recherche d'une raison d'être ? Fuite ? Lucidité ? Avec entre autres, des textes de Louis Doucet, Alain Brossat, Yves Hardy, Alain Rollat, Michel Foucher, Michel Giraud, Maryse Condé, Simone Schwartz-Bart, Simone Henry-Valmore, et trois poèmes inédits d'Aimé Césaire.

Centre de ressources Abdelmalek Sayad - Établissement public du Palais de la Porte Dorée - Musée national de l'histoire de l'immigration
293 avenue Daumesnil 75012 Paris - Tél : 01 53 59 15 92 - mediatheque.sayad[at]palais-portedoree.fr